Retour vers le futur II

Retour vers le futur II
1989
Robert Zemeckis

Le premier volet se terminait sur un faux cliffhanger (to be continued) puisqu’aucune suites n’étaient alors prévus. Mais avec un budget de 19 M$ et des recettes s’élevant à 381 M$, une suite s’imposait. Deux en fait, puisque les parties II et III ont étaient tournés en simultanés. L’équipe ne change pas, excepté Jennifer.

Comme le laissait entendre la fin du I, Marty (Michael J. Fox) doit se rendre en 2015 pour empêcher son fils de commettre un braquage qui entraînera une réaction en chaîne menant à la destruction de la famille McFly. Mais durant cette mission de sauvetage, le Biff du futur en profite pour donner au Biff de 1955 l’almanach des sport de 1950 à 2000, lui permettant de devenir richissime et puissant.

Considéré par beaucoup comme le meilleur des Retour vers le futur, le film peut en effet se targuer de proposer un scénario beaucoup plus complexe et approfondi, en plus de la mise en scène, de la musique et des acteurs toujours d’aussi bonne facture. Cela permet au spectateur d’admirer plus encore le travail de cohérence et le soucis du détail propre au film qui le classe comme l’une des plus belles réalisations de tout les temps. Si le futur ne semble pas très perspicace et que les effets spéciaux ne sont plus ce qu’ils étaient, le film fait encore figure d’incontournable.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Retour vers le futur II

  1. Julien dit :

    Tu devrais peut-être te renseigner un peu avant d’écrire une critique :

    1. Jennifer n’est pas la seule actrice à avoir été changée puisque Crispin Glover quitte malheureusement la saga (d’où l’accident de golf justifiant sa tête en bas, histoire qu’on remarque un peu moins le changement).

    2. Ce second volet n’est pas du tout considéré comme le meilleur :
    Allociné : 4,1/5 pour le 1, 3,9 pour le 2.
    Rotten tomatoes : 97% contre 64%.
    IMDB : 8,4/10 contre 7,5.
    Bref, je crois que c’est assez clair que le 1 est largement au-dessus du 2.

  2. Antoine dit :

    Y’a par exemple David Fincher qui dit que le II est meilleur que I

  3. Julien dit :

    Ouais, mais il parlait de Terminator.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.