Retour vers le futur

Retour vers le futur
1985
Robert Zemeckis

De même que Star Wars ou Star trek, Retour vers le futur a révolutionné la science fiction et a aussi révélé Robert Zemeckis (réalisateur de Forest Gump, Seul au monde) et Michael J.Fox (Doc Hollywood, Fantôme contre fantôme).

L’histoire se déroule en 1985 où le jeune Marty McFly (Michael) vit gaiement sa vie d’ado de 17 ans (24) jusqu’à ce que son ami (présumé pédophile de 47 ans) le professeur Emmett Brawn (Christopher Llyod) lui montre sa dernière invention en date : la machine à voyager dans le temps. Et c’est en voulant échapper à des terroristes (eh oui déjà à l’époque) que Marty se retrouve propulsé contre son gré en 1955, époque où ses parents étaient dans son lycée et se sont rencontrés. Mais il va vite apprendre que chaque actes du passé pourraient avoir un impact colossal sur le futur, donc le présent.

Si l’idée ne semble pas si révolutionnaire, puisque les voyages spatiotemporelles étaient déjà représentés avec Star Trek, l’aborder avec humour et légèreté est autrement plus novatrice. Le film peut se reposer sur de brillants acteurs, une réalisation propre et surtout des musiques d’anthologie qui vous marque autant que celle de Jurassic Park. Aujourd’hui encore, le film n’a rien perdu de sa superbe et se laisse redécouvrir avec nostalgie et plaisir.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.