Arthur 3 La Guerre des Deux Mondes

Arthur 3 La Guerre des Deux Mondes
2010
Luc Besson

Impossible de faire marche arrière ! Alors que le deuxième volet des aventures d’Arthur à fait un bide colossal, on ne peu pas reculer car le troisième fut tourné en simultané du 2. Ce coup si donc, pas question de changements de casting ou de direction.

On reprend direct à la fin du 2, alors que Maltazard vient de passer dans notre monde. Arthur (Freddie Highmore), Sélénia et Bétamèche partent alors en quête d’une potion capable de les faire grandir (non non, pas du tout copié d’Alice aux Pays des Merveilles) mais ils devront faire face à Darkos, le fils de M. De son côté, Maltazard cherche à faire grandir son armée pour assoir son pouvoir dans ce monde.

Après une introduction en mousse, on a enfin de l’action tout comme dans le premier. Par contre, il faudra faire avec des incohérence de tailles (cm-mm) et à des policiers/pompiers qui font passer Ribery pour un génie mais il y a pire : Darkos. Si le niveau du film égale le premier, impossible de passer outre l’absence de fin digne de ce nom. La déception est de mise quand on pense à tout ce qu’ils auraient pu faire, comme faire passer Sélénia en Humaine. D’ailleurs, leur histoire d’amour n’aura pas avancé d’un pouce depuis les début du 1. Tout cela est bien dommage, mais bon… C’est du Luc Besson…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.