Bienvenue à Zombieland

Bienvenue à Zombieland
2009
Ruben Fleischer

Dire qu’il n’y a jamais eu de comédies de zombies serai faux puisqu’on a déjà eu ce genre avec le très bon Shaun of the dead. Il n’en reste pas moins que cette alliance est rare alors que souvent efficace comme c’est le cas ici. L’histoire est simple : suite à une épidémie de viande avarié des humains se transforment en zombies, mais on s’en fou. L’important c’est les non-zombies. Jesse Eisenberg (The Social Network,  Le Club des empereurs) s’est fixé une liste des choses à faire, ou ne pas faire, pour survivre. Il fera la connaissance de trois autres humains sur sa route : Woody Harrelson (Sept Vies, 2012) un tueur de zombies fan de twinky (beignet), et deux sœur maligne : Abigail Breslin (L’ïle de Nim, Un jour, peut-être) et Emma Stone (Easy A, Marmaduke).

Les acteurs sont tous très bons. Les différents protagonistes sont bien travaillés et ont chacun un style propre et amusant, même si les filles sont un peu en retrait par rapport aux géniaux Jesse et Woody qui méritent clairement le détour. L’humour gore tout en finesse du film marche à la perfection. Mention spéciale pour le passage avec Bill Muray (Un jour sans fin, Ghostbuster) vraiment marrant. A noter une référence à Facebook où Jesse dit qu’on peut enfin s’en passer alors qu’un an après, il en devient l’inventeur avec The Social Network. La sauce prend largement et la surprise est au rendez-vous tant la qualité est bonne. On a hâte de les retrouver en 2012 pour la suite de leurs aventures.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *