Casino Jack

Casino Jack
2010
George Hickenlooper

Voilà la preuve que même Kevin Spacey (K-Pax, Las Vegas 21) peut faire de la grosse merde. Casino Jack, film inédit en France, n’est pas, contrairement à ce que le titre laisse présager, un film sur le casino, espéré dans la même veine que Las Vegas 21. Passé la déception, on tombe sur une histoire de lobbyistes, hommes d’affaires se faisant payer pour mettre en contact les gens. Le tout tiré d’une histoire vraie. Tu m’en diras tant…

En plus d’une histoire inintéressante, le film est d’une mollesse hors du commun à tel point qu’on dirait qu’ils sont tous sous morphine. Difficile de rester éveillé quand même le grand Kevin Spacey se ramasse avec fracas. Pire encore : malgré la lenteur du film, un nombre colossal d’informations et de personnages pullulent rendant le tout confus et enfonçant un peu plus le spectateur dans le brouillard. Néanmoins, si vous avez des problèmes d’endormissement, le visionnage de ce film vous emmènera dans les bras de Morphée sans soucis presque aussi rapidement qu’un livre de Flaubert.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.