Petits meurtres à l’Anglaise

Petits meurtres à l'Anglaise
2010
Jonathan Lynn

Bill Nighy (Good Morning England, Hot Fuzz) est un tueur à gage, pour ainsi dire le meilleur. Sa nouvelle mission est d’assassiner une jeune femme (Emily Blunt (Les voyages de Guliver, L’Agence))ayant commit une escroquerie de tableau pour la modique somme de 800 milles livres (1.2M€). Mais alors qu’il réussi enfin à l’avoir à sa porté, d’autres tueurs à gage se mettent sur sa route et de fils en aiguilles, il se retrouve à protéger sa cible, de même qu’un jeune boulet pas fût fût qu’il prendra d’ailleurs sous son aile comme apprenti.

Si le film reprend les principes de base du genre, il fait néanmoins la différence grâce à une très bonne dose d’humour de qualité. Si on tente d’oublier le catastrophique Plein gaz, c’est le premier vrai rôle de Rupert Grint en dehors de Ron Weasley de la saga Harry Potter. Et force est de constater qu’il joue à merveille le gros débile complétement stone, un talent inné. Bill Nighy comme à son habitude est génial et Emily Blunt nous charmera une fois encore bien qu’elle semble elle aussi stone vu son regard vide. Le film est aussi très dynamique car aucuns temps mort ou baisse de régime ne se fait sentir. Une bonne comédie britannique comme on les aimes.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.