Le Dilemme

Le Dilemme
2011
Ron Howard

Trop cool : une comédie américaine avec Vince Vaughn (Serial noceurs, La Rupture) ! Oui mais non. Il y a pourtant des signes qui ne trompent pas tels la présence sur l’affiche de Kevin James (Quand Chuck rencontre Larry, Copains pour toujours) ou encore le scénario : deux gars montent une entreprise de moteurs électriques restituant les sensations sonores d’une Dodge classique. Pendant ce temps, Vince voit la femme de Kevin en embrasser un autre. Va t-il le lui dire ? Dilemme…

C’est sûr qu’avec le recul, voir ce film relève du suicide pur et dur. Le bilan est lourd entre les acteurs nullissimes, l’absence de scénario, l’humour et les dialogues. L’humour est d’ailleurs tellement lourd que l’on se prendra la tête dans les mains très souvent. Les dialogues sont incroyablement mauvais et pire encore, les protagonistes de l’histoire réagissent de façon surréaliste, insensée et débile. Si Kevin James s’est vu privé du Razzie Award 2008 du pire acteur pour Quand Chuck rencontre Larry finalement attribué à Eddie Murphy pour Norbit, il serait naturel que le prix lui soit enfin décerné tant son talent est inexistant. Mais la concurrence sera à nouveau rude cette année avec des futurs grands nominés tels Winnie l’ourson, Les Schtroumpfs, Twilight 4 et bien d’autres à venir.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le Dilemme

  1. Julien dit :

    En même temps, Vince Vaughn = humour pourri.
    Et pour Winnie l’ourson, il parrait qu’il est très bien, donc ne critique pas sans avoir vu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *