Ce que veulent les femmes

Ce que veulent les femmes
2001
Nancy Meyers

En voilà une belle d’idée reçu : les femmes ont une pensée complexe impénétrable. Il est complètement stupide et improuvable que d’affirmer une telle chose, mais soit.

Mel Gibson (Mad Max, L’Arme Fatale) est un cadre important dans une agence publicitaire. Tout lui réussi : il excelle dans son travail, force l’admiration de tous et fait craquer toutes les femmes. Mais un beau jour, son magnifique univers s’écroule lorsqu’une femme (Helen Hunt (Seul au monde, Docteur T et les femmes)) s’approprie le poste qu’il convoitait. Et alors même qu’il testait des produits chez lui, il glisse, sèche-cheveux en main, dans la baignoire. Et à son réveil, même les pensées les plus intimes des femmes vont lui être révélées : il entend leurs pensées ! Ce dont miraculeux va bouleverser sa vie à jamais.

Le principe du film semble léger et déjà vu. Mais seulement voilà, c’est Mel Gibson et là est toute la différence. Si on sent l’acteur légèrement usé par le temps, il n’en reste pas moins un acteur d’exception et, bien qu’Helen Hunt soit sympathique, il fait toute la force du film. Si le principe du beau gosse macho qui devient le maître de la pensée féminine fait rire, il n’est pas pleinement exploité, la faute à une histoire d’amour plutôt bancale trop pesante. Mais comme le rythme est bon, la pilule passe sans problèmes. Bref bonne comédie mais dont la qualité repose un peu trop sur Mel Gibson.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.