La Grande Vadrouille

La Grande Vadrouille
1966
Gérard Oury

Troisième du podium des plus grandes réussites du box-office français avec ses 17.27 millions d’entrées, derrière Titanic et Bienvenue chez les Ch’tis, La Grande Vadrouille mérite t-elle aussi peu sa place que les deux autres ? Après le gros succès du Corniaud, Gérard Oury (La Folie des grandeurs, L’As des As) réuni à nouveau Louis de Funès et Bourvil comme tout bon arriviste qui soit.

Durant la seconde guerre mondiale, un avion de la Royal Air Force survole Paris et se fait abattre par les soldats allemands. Trois anglais se trouvaient à bord. L’un d’eux atterri sur un échafaud de Bourvil, un autre dans un Zoo et le troisième dans un théâtre où Louis de Funès est chef d’orchestre. Chacun des trois va trouver de l’aide et ce petit monde va s’allier pour passer dans la France libre.

L’originalité n’est pas au beau fixe entre le scénario ultra classique et les clichés ambulants sur les allemands et les anglais. L’humour n’est pas génial, la faute à un Bourvil fidèle à lui-même, c’est-à-dire très très mauvais acteur et surtout pas drôle une seule seconde. Louis de Funès ne fait pas dans la finesse mais après tout, il a toujours fait ses recettes dans l’exagération outrancière et ça se passe pas si mal. Mais le duo d’affiche n’est pas si efficace, la faute à un trop grand panel de comédiens ayant un rôle important, les rendant effacés. Comme toujours à l’époque, il n’y a que deux femmes dont le rôle se résume à être belles, peu glorieux… Si pour une fois les allemands ne sont pas d’infâmes monstres assoiffés de sang, il n’en reste pas moins que des parfaits idiots encore plus bêtes que Bourvil, qui lui en tient une sacré couche de connerie. Malgré quelques trouvailles et un comique de répétition intéressant, le film peine à s’épanouir et divertir pleinement. Un grand classique dont la réputation est très surfaite et son rang non mérité.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.