Le journal d’Aurélie Laflamme

Le journal d'Aurélie Laflamme
2010
Christian Laurence

Ce qu’il y a de magique avec la télé, c’est qu’on y trouve des films très spéciaux qu’aucunes personnes sensées ne regarderaient : un téléfilm canadien pour ados. Certes ça fait un choc mais un deuxième autrement plus fort se profile : le scénario !

Aurélie Laflamme, adolescente de 14 ans dans un collège pour filles, est persuadé d’être une extraterrestre, de même que son père, supposément mort cinq années plus tôt, mais il serait plutôt  retourné sur sa planète. Sa vie n’est donc pas facile, d’autant que les profs ne partagent pas son humour et qu’elle est fâchée avec sa meilleur amie. Heureusement, les deux copines se réconcilieront lors de la fin du monde. Mais il lui reste beaucoup d’autres problèmes à régler…

Eh bien en voilà des bonnes raisons de paniquer ! Mais en fait, même si tout est vrai, il ne s’agit que d’une facette dont le voile tombe assez vite. Une grande partie du début joue sur la métaphore et l’imagination. Pour le reste, c’est une comédie ultra classique dans la veine des américains que ce soit au niveau des situations ou de l’humour. En gros, on est à mi-chemin entre LOL et Wild Child. Pour les actrices, puisque la gente masculine est en berne (seul une dizaine de représentants), ça passe plutôt bien d’autant qu’aucuns accents québécois n’est à déplorer. Pas si mal donc au final et c’est même mieux que bien des comédies américaines à gros budget.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.