X-Men 2

X-Men 2
2003
Bryan Singer

Le premier étant un franc succès, une suite s’imposait. L’équipe reste identique et le budget n’augmente pas plus que l’inflation. Le deuxième semble donc se reposer sur les bases du premier, mais sont-elles assez solides ?

Suite à la fin du premier, Magneto (Ian McKellen) se retrouve enfermé dans une prison en verres et plastiques, pour éviter qu’il n’est recours à son pouvoir. Pendant se temps, le général Stryker (Brian Cox) met en place un plan contre les mutants grâce à une tentative de meurtre contre le président orchestré par un mutant, organisé par ses soins à l’aide d’un contrôle chimique. De plus, il semblerai qu’il soit lié avec l’opération de Wolverine (Hugh Jackman)…

Parmi les grands absents des X-Men, le Fauve et Diablo font leurs apparitions. Aie, aie aie ! Pour le Fauve, on devra se contenter de 10 secondes ridicules, mais c’est déjà préférable au choix cauchemardesque de Diablo, qui est ici un religieux allemand. Il parait aussi beaucoup trop vieux pour être le fils de Mystique et le frère de Malicia (Anna Paquin). Outre cette impardonnable faute scénaristique, le personnage est un ratage complet. De plus, l’excellent Logan est malheureusement moins présent au profit de Charles Xavier (Patrick Stewart), soit, mais aussi de Cyclope (James Marsden) et Jean Gray (Famke Janssen). Ces deux derniers sont nullissimes, en particulier cette grosse buse de James Marsden. A noter la montée (relative) en importance de Iceberg (Shawn Ashmore). Bref comme pour le premier, scénario faible et gros effets spéciaux qui ne riment décidément pas avec action, à ceci près que les choix scénaristiques sont déplorables. Si vous ne connaissez pas le comics, le film est sensiblement du même niveau que le premier, dans le cas contraire vous allez grincer des dents.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.