Sex Friends

Sex Friends
2011
Ivan Reitman

Peut-on coucher sans aimer ? Voici donc le thème peu ambitieux de cette joyeuse comédie-romantique emmenée par le symbole du féminisme, portée aux oscars par Black Swan, Natalie Portman, mais aussi le beau séducteur marié à une femme 20 ans plus vieille, Ashton Kutcher.

Emma (Nathalie) et Adams (Ashton) sont de vieilles connaissances s’étant perdus de vu, tout juste se sont-ils croisés quelques temps plus tôt. Mais alors que Adams apprend que son père (Kevin Kline) sort avec son ex, il décide de se bourrer la gueule comme il se doit et se met à appeler toutes les femmes de son répertoire pour coucher avec. Le lendemain, il se réveil dans l’appartement de Emma et ils vont très vite se mettre d’accord pour devenir des copains de sexe (Sex Friends), lui pour s’amuser et elle, étant doctoresse, peut lui demander de venir à n’importe quelle heure. Mais bien évidemment, ils vont commencer à s’attacher.

Voilà un bel exemple de classicisme : ils se rencontrent, se mettent ensemble, se séparent et finissent de nouveau ensemble. Avoir deux grands acteurs ne change pas la donne, l’impression d’assister à une énième comédie-romantique est bien là. De plus, le couple fait très hollywoodien et ne convainc pas une seule seconde. Si Natalie Portman ne s’en sort pas trop mal, et encore, Ashton Kutcher est pour sa part fidèle à lui même : un mannequin de plastique. Il est loin le temps de L’Effet Papillon… En résulte un film sans âme et peu original mais qui plaira surement aux inconditionnels du genre.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Sex Friends

  1. Anaïs dit :

    Pendant tout le film j’ai eu une impression de déjà vu et je viens de trouver pourquoi. En fait c’est trop l’histoire de Cameron et Chase dans House M.D. ! Elle lui propose un plan sex friends, il accepte, mais après quelques temps il tombe amoureux. Il finit par lui dire et elle panique car elle ne veut pas éprouver de sentiments, du coup elle coupe les ponts. Mais finalement elle se rend compte qu’elle ne peut pas vivre sans lui et ils finissent ensemble.
    La seule différence c’est que dans « Sex Friends » il y a une happy end alors que dans House non. C’est la différence entre une comédie romantique et la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.