Dragons

Dragons
2010
Chris Sanders, Dean Deblois

Film d’animation rime souvent avec film débile pour enfant dont l’intérêt est plus que limité. Mais Dragon s’en fait fis avec une adaptation du livre de Cressida Cowell.

Durant une époque passée, une petite île de vikings est sujette à un problème : les dragons ! En effet, ces derniers attaquent régulièrement leurs maisons et volent leurs moutons. Plus qu’une nécessité, c’est une tradition que de tuer les dragons.
Le jeune Harold est l’un de ces vikings, seulement voilà, il est chétif et peu apte à tuer un dragon. Le soir d’une attaque, il décide de se lancer et à l’aide d’une de ces créations, essaye d’abattre l’un d’eux. Par pure inadvertance, il piège le plus dangereux de tous : un furie-nocturne. Mais alors qu’il se trouve en face de lui, il se voit dans l’incapacité de tuer le dragon. Contre toute attente, le dragon ne se montre pas hostile. Il semblerait même que tous les dragons sont de nature gentille et qu’il ne volent des vivres que dans le seul but d’entretenir leur maître. Mais bien sûr, il sera difficile d’en convaincre les autres vikings…

La première chose qui choc dans le film ce sont les graphismes, un pur chef-d’oeuvre artistique ! Les décors sont vivants, colorés, resplendissants et incroyablement détaillés, de même que les personnages qui ne payent pourtant pas de mine au premier abord. Les dragons pour leur part sont spectaculaires et magnifiques. Ayant eu la chance de le voir en 3D lors de sa sortie en salle, je peux aussi certifier l’une des plus belles 3D jamais vue d’ailleurs récompensée par le prix Persol du film 3D le plus créatif. Mais beaucoup plus encore, la musique de John Powell est à se damner ! Un pur régale auditif, une symphonie magistrale, un véritable must de la musique écossaise ! Certes la musique de The Social Network est excellente mais ne pas donner l’oscar de la meilleure musique à Dragons est une connerie impardonnable. Tout cet emballage sensoriel confère une poésie extraordinaire au film avec aussi cette magnifique histoire d’amitié entre l’homme et l’animal d’une profondeur émotionnelle rarement égalée. Cerise sur le gâteau : le scénario est prenant, solide, original et sublimé par une fin parfaite. Si Toy Story 3 est sympathique (mais attention à la 3D arnaque), le préférer à Dragons pour l’oscar du meilleur film d’animation est une pure énormité d’aveugle mongolien ! Il s’agit là sans contestes possibles du meilleur film d’animation de l’histoire. Seul regret, la durée, de tout juste 89 minutes, mais bons ça serait cracher dans de l’eau bénite que de s’en plaindre. Les mois seront biens longs d’ici à Dragons 2 en juin 2014…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Dragons

  1. Anaïs dit :

    Je confirme, les mois sont atrocement longs !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.