American Pie : Campus en folie

American Pie : Campus en folie
2007
Andrew Waller

Il faut croire que String Academy a bien marché puisque ce sixième épisode en est la suite directe. Comme prévu donc, Erik et Mike rejoignent Dwight (Steve Talley) à la fac. Avec d’autres amis, ils vont tenter d’intégrer la fraternité Beta. Ils auront, pour ce faire, cinquante épreuves, toutes ou presque à connotation sexuelle. Pendant ce temps, la fraternité des Geek se bat contre les Beta pour savoir qui des deux survivra, à la manière d’Harry Potter.

Fini les nains et bonjours les Geek qui semblent ici se résumer à des hommes moches, fortunés et très bizarres. Encore une fois, le scénario explore les abîmes du néant. Le film a toujours un petit côté film porno et le tout fait de plus en plus amateur. L’humour est identique avec toute fois une trouvaille sympathique avec monsieur amnésie. La fête est au rendez-vous mais l’ambiance n’est pas là. Les acteurs sont toujours aussi mauvais, les nouveaux encore plus et pire encore, Eugene Levy n’est plus doublé par la voix de Robin Williams, enlevant la dernière attache aux films originaux. On assiste donc à une suite en bon et du forme qui possède les mêmes problèmes et est d’un niveau sensiblement équivalent. La suite de trop de la suite de trop, ça fait lourd.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.