Les Noces barbares

Les Noces barbares
1987
Marion Hänsel

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’adaptation du livre de Yann Queffélec, ça ne s’invente pas un nom pareil ! Le film raconte donc l’histoire horrible de Lucas, jeune enfant légèrement attardé qui fut rejeté par sa mère immédiatement d’une part à cause de son handicap et d’autre part à cause du fait que sa conception eu lieu durant un viol collectif de l’armée américaine, dans un contexte de seconde guerre mondiale. Ne voulant absolument pas s’en occuper, la mère accepte un mariage arrangé en échange de l’adoption de son enfant par son futur mari. Les années passent, faisant grandir chez la mère une haine intense pour Lucas. Elle décide alors de s’en débarrasser en le refourguant aux fous.

Le choix du sujet est fort : comment aimer un enfant différent ? Certes le film semble dire que c’est impossible, tout en dressant un très sombre tableau de la mère, nuancé de par son charme. On aurai dû assister à un très beau drame émotionnellement très fort, mais non… La réalisation est très amateur et brouillonne. Les acteurs ne sont pas bons et sont surtout incroyablement mal choisis : le temps n’a d’effets que sur Lucas, les autres ne font même pas l’effort de sa maquiller pour paraître plus âgé. Du coup, dès l’adolescence, Lucas paraît plus vieux que sa propre mère. Tout cela rend le film méchamment incohérent et bancal. L’idée était là mais pas le résultat.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.