American Pie présente : String Academy

American Pie présente : String Academy
2006
Joe Nussbaum

S’en est officiellement fini des vrais American Pie avec ce film dont le seul lien avec la saga réside dans Noah Levenstein (Eugene levy), alias le père de Jim. Le film prend place à Est Great Falls, comme les précédents, avec se coup-ci un cousin de Steve et Matt Stifler.

Dans la famille Stifler le sexe, c’est sacré. Erik est en terminal et est encore puceau (tien comme dans le premier), chose particulièrement honteuse pour un membre de la famille. Pire encore, il sort avec Tracy, fille charmante mais qui n’est pas prête à coucher (tien comme Vicki dans le 1). Erik se faisant insistant, elle lui laisse carte libre pour le weekend. Et ça tombe bien car avec deux amis, Ryan et Mike, il va rejoindre son autre cousin Stifler, Dwight (Steve Talley), au kilomètre à poil.

Le film tire honteusement sur des ficelles issues des deux premiers films mais sans jamais en avoir la classe. La faute à des acteurs mauvais et à une histoire particulièrement inexistante. On aurai pu passer outre si l’humour n’était pas aussi gras et bidon avec les histoires des nains, très chiant et dérangeant, et tout ce qui entour le kilomètre à poil, à la limite du porno. Les choix ont été douloureux, les mécanismes sont trop usés, rien ne tient la route. La suite de trop…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.