Inside

Inside
2010
Phedon Papamichael

Après le génialissime Insidious, il est plus que difficile d’apprécier un film d’horreur. Le problème, c’est que ce film est considéré comme un thriller mais sa base correspond plus aux classiques de l’épouvante :

Dans une ville extrêmement catholique, une famille résiste face aux attaques de la secte. Mais à force de faire face à toute cette pression religieuse, le frère décide de lancer une malédiction sur la ville en se suicidant. Cette malédiction se propage d’habitant en habitant dès que la personne « infectée » succombe à la malédiction et se suicide.

Pas d’acteurs, pas de budget et pas d’histoire. Le côté thriller ne tient pas tellement la route et chaque pas dans l’intrigue est attendu à des kilomètres à la ronde. Le pseudo twist ending est lui même évidant et ne parvient pas à relevé le niveau. Les mauvaises habitudes reviennent elles aussi au galop entre des personnages cons à en pleurer et le manque d’éclairage. La mâchoire ne s’ouvrira que pour bailler, ou baver si vous vous êtes endormi. Bref, on aura tôt fait d’oublier ce film.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.