World Invasion : Battle Los Angeles

World Invasion : Battle Los Angeles
2011
Jonathan Liebesman

Voici un des sujet de prédilection pour tout film de science-fiction : une invasion d’extraterrestres. En août 2011, des centaines de météores dirigés vers la Terre sont repérés. Il s’agit d’une armée alien venue s’emparer d’une ressource spécifique : de l’eau liquide. L’utilisant comme énergie, l’attaque s’effectuera simultanément sur l’intégralité des côtes terrestres.

Comme son titre l’indique, même si l’attaque est mondiale, on s’intéressera à un champ de bataille en particulier : la ville de Los Angeles. Le sergent Michael Nantz (Aaron Eckhart) est dépêché sur place avec une équipe pour évacuer les civiles dans le but de pouvoir bombarder intégralement la zone. Très vite, l’équipe tombe sur des soldats aliens qui semble largement supérieur physiquement et technologiquement. Une fois arriver au poste de police où sont sensés être les réfugiés, le constat est alarmant : seulement six survivants ; parmi lesquels ont retrouvera Michelle Rodriguez et Bridget Moynahan. Mais le courage et la dévotion de l’armée est sans limites.

Vive l’armée et vive l’Amérique ! On va casser la gueule à l’envahisseur ! Voici en gros le scénario du film… C’est peu, même pour une production du genre. Autre constat : la réalisation est exécrable et presque aussi atroce que du Skyline, du Monsters ou du Cloverfield. Autrement dit, le tout est filmé caméra à l’épaule par quelqu’un souffrant de parkinson. Heureusement, le film est très dynamique et les effets spéciaux sont de bonne facture, bien qu’on soit à des années lumières en dessous de Transformers 3. Reste un bon gros blockbuster qui plaira aux amateur du genre.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.