Evolution

Evolution
2001
Ivan Reitman

Nul doute que lorsque les extraterrestres envahiront notre planète, le peuple américain sera en train de se fendre la poire. Comme pour Mars Attacks ! ou Paul, le choix du mélange science-fiction et comédie a été fait au profit des aliens.

Alors que Wayne Green (Seann William Scott) s’entraînait pour devenir pompier, il fut attaqué par un météore. Les deux scientifiques de la fac du coin, Ira Kain (David Duchovny) et Harry Block (Orlando Jones), s’empressent d’analyser le fameux rocher. Les études montrent un écosystème prodigieux provenant du météore qui, en l’espace de quelques heures, a su développer des organismes monocellulaires possèdent pas moins de dix paires de bases. Or les organismes terrestres n’en possèdent pas plus de quatre. Mais très vite, la situation va leurs échapper et l’armée, épaulée par la biologiste Allisson Reed (Julianne Moore), va en prendre le contrôle…

Gros film à gros budget avec gros casting. C’est à peu près tout de ce que l’on pourra retenir. Les effets spéciaux sont majoritairement sur les extraterrestres et leur design est pour le moins raté. Les acteurs, comme dans tout les blockbusters, ont du mal à se mettre en valeur. L’humour est plutôt bon par moment mais, étant américain, à une forte tendance au ridicule et à la niaiserie. Reste un bon divertissement.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.