13m²


13m²
2007
Barthélémy Grossmann

Le film raconte l’histoire de José qui vient tout juste de sortir de prison et déjà les emmerdes commencent : un chef mafieux du coin lui demande son fric, qu’il aurait visiblement dû récupérer lors de l’opération qui l’a mené au trou. Mais alors qu’il se trouvait chez sa copine, le frère raconte sa journée de convoyeur et à quel point un enfant armé d’un pistolet à eau pourrait les braquer. Ni une ni deux, José et deux de ses amis décident de tenter leur chance face au fourgon. Mais tout ne se passa pas comme prévu et l’un des deux convoyeur, le frère, fini grièvement blessé et lutte contre la mort à l’hôpital. Les trois lascars, butin en poche, décident de la jouer discret et de se planquer dans une cache de 13m².

Certes le scénario ne sentait pas spécialement le chef-d’oeuvre mais on aurait pu penser tout de même à un film plutôt sympathique mais malheureusement, on en est loin… A cause de probables limites budgétaires, il ne se passe pas grand chose et les seuls moments « d’action » comme le braquage sont supposées ou ne sont pas visibles. De manière générale, le film est très mou et le huit clôt, pas vraiment fermé, est inintéressant. Pire encore, les trois apprentis braqueurs réagissent de façon incroyablement débile et contre-productive durant leur période de « fuite ». Pour les acteurs, ça n’est pas ça non plus. Excepté les brefs présences de Thierry Lhermitte et Bérénice Bojo, les autres acteurs du film sont inconnus ou presque et ce n’est pas leurs prestations qui y changeront quelque chose. Dommage, il aurait pu y avoir un certain potentiel (quoique ?) mais en l’état actuel, rien ne tiens la route…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.