Fashion victime

Fashion victime
2002
Andy Tennant

Réalisateur de nombreux bons films, Andy Tennant s’attaque une fois encore à sa spécialité, les comédies-romantiques. On notera au passage le lamentable travail de localisation qui opta pour le titre Fashion victime, qui est un anglicisme, au lieu de Sweet Home Alabama, qui est le titre VO et qui correspond non seulement au lieu du film, mais aussi à une chanson récurrente.

Comme le titre original l’indique, il s’agira d’un retour en Alabama. Melanie Carmichael (Reese Witherspoon) est une grande styliste et sa carrière bas son plein. Plus encore, elle fréquente Andrew (Patrick Dempsey), un politicien important, et sont désormais fiancés. Elle devra se rendre en Alabama, sa terre natale, pour régler quelques problèmes. En effet, sept ans au paravent, elle a tout quitté et n’a depuis pas revu ses parents ni Jake (Josh Lucas), son mari, dont elle n’a toujours pas divorcé…

Rien de bien original dans tout ça. D’autant que le déroulement de l’histoire est extraordinairement prévisible jusque dans ses retournements de situations. Les acteurs ne sont pas non plus particulièrement bons, surtout Patrick Dempsey qui a la présence et la prestance d’un meuble. Bon d’accord il est dyslexique mais quand même ! Pire encore, le tout n’est pas très drôle, ce qui est assez gênant pour une comédie… A réserver aux fans inconditionnels du genre.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.