L’Abominable vérité

L'Abominable vérité
2009
Robert Luketic

Voici le prototype même de la comédie à succès américaine. On prend une histoire assez banale, un angle « original », une histoire d’amour et surtout, deux grandes stars du cinéma.

On suivra donc Aby (Katherine Heigl), une ambitieuse productrice de talk-show, qui a du mal a gérer sa baisse d’audience. Et pour éviter l’annulation du programme, la chaîne a décidé d’embaucher une star montante du petit écran : Mike (Gerard Butler). Son émission de « L’abominable vérité » est un véritable succès colossal sur une chaîne pourtant câblé. Le problème pour Aby, c’est que le côté misogyne de Mike lui déplaît fortement et elle a du mal à faire avec. Mais finalement, Mike l’aidera avec brio pour trouver un prince charmant. Et sa participation à l’émission sera plus que salutaire. Aby se rend alors compte qu’il n’est peut-être pas un mauvais bougre ?

Comme prévu, le scénario est basique et n’est pas sans rappeler Morning Glory, enfin plutôt l’inverse. Mais néanmoins, le personnage de Mike est une très bonne trouvaille car à la fois très drôle, dans un genre cru, et touchant. De plus, Gerard Butler donne une sacré envergure à son rôle grâce à son talent prononcé pour jouer les gros durs. Par contre, la pauvre Katherine Heigl est certes belle mais fait vraiment peine à voir tant elle est mauvaise. Le niveau d’humour du film est quand à lui assez fin mine de rien et le rythme est soutenu. Voilà donc un film très classique qui n’apporte ni nouveauté ni fraîcheur, mais qui divertira pas mal.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.