Partir

Partir
2009
Catherine Corsini

Une statistique sortie récemment montre que un français sur trois serait capable de tout plaquer par amour. Et les françaises ? Probablement largement moins d’une sur dix… C’est justement plus ou moins le sujet du film puisque Suzanne (Kristin Scott Thomas) ; marié à Samuel (Yvan Attal), un médecin, et avec deux enfants ; s’éprend un ouvrier espagnol, Ivan (Sergi López), travaillant à la maison. Et pour vivre pleinement son amour avec lui, elle quittera son mari et son confort de bourgeoise pour une vie beaucoup plus précaire. Mais les chose s’empirèrent quand Ivan se fit virer et que Suzanne fut privé de son cabiné. Pire encore, Samuel refuse le divorce et fait jouer ses relations pour les empêcher de travailler.

Tout plaquer pour quelqu’un on aime certes, mais ça n’est assurément pas le cas. Ici l’amour est remplacé par le sexe puisque la vieille Kristin Scott Thomas, pas très en forme, ne fait que partager des moments enflammés avec le « beau » et sanguin espagnol Sergi López, pas tellement plus convaincant. Le film ne fera pas une seule fois preuve d’originalité ni d’ingéniosité. L’histoire est convenue, lente, molle et ne surprendra pas grand monde, sauf peut-être la fin irresponsable. De plus, quel est l’intérêt d’un film démoralisateur et triste ? Si encore il était particulièrement beau ou fort, mais malheureusement il faudra repasser pour ça…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.