Lilo & Stitch

Lilo & Stitch
2002
Dean Deblois, Chris Sanders

Depuis près de vingt ans, Disney a rompu avec la tradition en proposant des films plus originaux mais toujours aussi colorés. Dans la continuité de ce qui se faisait, le film met en avant des extraterrestres à Hawaï. En effet, quelque part dans l’univers, un savant psychopathe a créé l’expérience 626 : un petit animal bleu aux capacités physiques extraordinaires. Mais étant conçu pour détruire, la cour pénale inter-galactique condamne à mort l’expérience en l’exilant sur un astéroïde. Mais durant le transfert, le monstre réussit à s’échapper et détourne un vaisseau qui ira s’écraser sur Terre. Une équipe, composée d’un scientifique expert de la planète et dudit créateur, est dépêchée sur place pour arrêter 626. Mais une chose inattendue arriva : Lilo, une jeune fille locale, se prit d’affection pour lui. Elle lui donna même un nom : Stitch.

On a un peu l’impression de se retrouver face à une sous-production entre une histoire au rabais et des dessins pas franchement au niveau. Heureusement, l’île possède un certain charme et la patte très colorée du film le rend tout de même agréable à regarder. Par contre, si le film est légèrement orienté science-fiction, cette appartenance est très sous-exploitée et vu le manque de profondeur et de réalisme dont il fait preuve, c’est plus une tare qu’autre chose. Et de manière générale, l’histoire est conventionnelle et sans surprises. Reste une certaine qualité émotionnelle et une ambiance plutôt festive et joyeuse. On sent clairement un prétexte pour une série Disney facile sur un univers vide qui ne demande qu’à se remplir. On verra donc plus le film comme une mise en bouche de la série que comme un véritable film Disney à part entière.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.