(S)ex List

(S)ex List
2011
Mark Mylod

Une étude a montrée qu’aux Etats-Unis une fille a en moyenne couché avec 10.5 mecs. – Du coup on peux supposer que ça doit être à peu près la même chose pour les hommes = merde j’ai beaucoup de retard ! – Ally (Anna Faris) a pour sa part couchée avec 19 gars. Or il paraîtrait qu’au bout de 20, il n’y a plus aucunes chances de se marier ! Mais à peine s’en est-elle rendu compte que le 20° gars fut arrivé… Plus qu’une solution : trouver l’amour parmi ses ex. Pour ça, rien de mieux que l’aide de son voisin (Chris Evans) qui en plus de multiplier les conquêtes, est très doué pour l’espionnage et donc retrouver les fameux ex. On se demande bien comment ça va finir…

Comme prévu, les ex vont défiler et chacun apportera son lot de comique ou de romance à deux balles puisque bien évidemment le grand amour n’est autre que son alter-égaux masculin. Et comme toujours, elle lui tournera autour, jouera avec son coeur, le déchirera comme une grosse salope avant de se rendre compte, dans les bras d’un autre, que c’était lui son Jules. On notera d’ailleurs que Chris Evans s’en sort à merveille et que son personnage apporte un peu de romantisme à l’histoire plombée par une Anna Faris quasi vulgaire. Je me demande si un jour l’équipe du film s’est dit « on tient quelque chose là ». On assiste à une énième comédie-romantique prévisible au possible qu’on a vu des centaines de fois. Mais bordel bougez-vous et faites un truc original, beau, fort, poétique, joyeux et surprenant pour changer ! Faire de la merde puis enfin trouver l’amour soit. Mais ne serai-t’il pas plus intéressant de prendre directement ce bonheur, cet amour, et voir ce que ça pourrait donner dans un nuage d’euphorie ? Il est grand temps que quelqu’un fasse souffler un vent de fraîcheur sur un genre qui tourne en rond depuis des lustres…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.