Fast and Furious 4

Fast and Furious 4
2009
Justin Lin

Après deux épisodes réussis et une sorte de spin-off, d’ailleurs en partie justifié par le début de ce film insérant au passage le personnage de Han (Sung Kang), Fast & Furious revient en force avec un très large budget et le gros casting du premier. A savoir le grand retour tonitruant de Dominic Toretto (Vin Diesel) et au passage celui de sa soeur Mia (Jordana Brewster) mais également l’icone de la saga absent du troisième : Brian O’Conner (Paul Walker).

Dom est toujours en cavale et s’occupe comme il le fait le mieux, en braquant des convois. Mais il commençait à trop attirer l’attention alors il s’est retiré. Mais une chose va l’obliger à sortir : Letty (Michelle Rodriguez), l’amour de sa vie, s’est fait assassiner par Campos, l’un des plus grands dieleurs du pays. Une certaine Gisèle (Gal Gadot) pourrait bien le mettre sur sa piste. Brian a pour sa part à nouveau rejoint la police et est sur les traces du même Campos, l’occasion de retrouver Dom et faire équipe avec lui.

C’est bon ça ! L’un des duo les plus mythique du cinéma refait surface : Vin Diesel/Paul Walker. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est pas déçu du voyage. Dom a une classe folle et Brian encore plus. Si cette nouvelle aventure est moins rythmée et dynamique que les deux premières, elle est aussi beaucoup plus noire et complexe. On regrettera par contre la quasi absence de courses même si le film regorge de scène d’action en voitures très musclées. Le talent des pilotes est une fois de plus mis à rude épreuve. Et comme à chaque fois, le résultat force le respect. Par contre, on perd un peu le côté femmes objet de désir, grosse caisses tunées, injection de nitro et discours de gros durs. Mais une chose est sûre, ce quatrième volet fait honneur à la saga.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.