Palace pour chiens

Palace pour chiens
2009
Thor Freudenthal

Voilà typiquement le genre de film qu’on suspecte fortement d’être débile et/ou complètement inintéressant. Preuve s’il en fallait que l’instinct est dangereux et bien souvent à côté de la plaque.

On suivra deux ados dans ce film : Andi (Emma Roberts) et son frère Bruce (Jake T. Austin). Tout deux sont orphelins et vont de foyer en foyer selon ce que trouve leur éducateur Bernie (Don Cheadle). La seule chose qui leur reste c’est Vendredi, leur chien qu’ils avait eu à l’époque de leurs parents. Mais à cause de leurs tuteurs, ils doivent le cacher et à force de vagabonder, il fut prit par la fourrière, qui a pour ordre de tuer les chiens après 72 heures… Mais après l’avoir récupéré, le chien les conduisirent par hasard dans un hôtel délabré et abandonné où squattent deux autres chiens. Bruce, grand amis des bêtes et ingénieur dans l’âme, décide de remettre en état les lieux et d’en faire le refuge parfait pour chiens. Et avec Dave, Carol et Mark, des amis travaillant dans une animalerie, ils vont sauver des griffes de la fourrière tout les chiens errant et leur donner un toit et de la nourriture.

Le film commence de façon assez triste avec deux jeunes ayant eu une enfance difficile et qui depuis ne trouve pas d’attache alors quand on s’en prend à leur magnifique chien maigrichon qui nous lance un regard de pauvre animal sans défense pour un peu de nourriture, c’est ce qui s’appel nous prendre par les sentiments. S’en suit une histoire exceptionnelle sur l’amour entre chiens et maîtres, sublimée par un talent impressionnant de la part de Bruce au niveau des inventions que ce soit pour facilité la vie des chiens (système alimentaire, mise en place de sanitaires adaptés) ou pour les divertir (confort et surtout, jeux frôlant les meilleures attractions du futuroscope avec simulations de promenade en voiture avec la tête par la fenêtre et la langue qui pend). Le dressage des chiens est aussi incroyable et on est bluffé du début à la fin. Et comme prévu, et espéré, tout se terminera dans une plénitude de bonheur. Un film certes classique et avec une histoire sans surprises, mais tout est très ingénieux et seul un monstre ne craquerai pas pour tout ces chiens plus adorables les uns que les autres. Vive les chiens !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.