Underworld 3 : le soulèvement des Lycans

Underworld 3 : le soulèvement des Lycans
2009
Patrick Tatopoulos

La base des fans n’est pas très solide (200 millions en deux films) et la presse n’a jamais été très tendre avec la saga. En gros, Underworld ne convainc pas vraiment, la faute à un concept qui tourne en rond. Va -ton assister à un réveil, un nouveau cas de paresse ou à un appauvrissement ?

Non contant de n’avoir presque aucunes idées de scénario, les créateurs poussent le bouchon jusqu’au bout avec une sorte d’épisode zéro sur l’histoire qu’il y a eu, et qui fut au coeur du premier film, entre Lucian (Michael Sheen), premier Lycan (mélange de loup-garou et d’humain), et Sonya (Rhona Mitra), la fille de Viktor (Bill Nighy), grand maître des vampires. L’histoire se passe au X-XI° siècle alors que Viktor mettait en place un système d’esclavagisme des Lycans. Ils servaient aussi durant la journée à repousser les assauts des loup-garou. Mais un jour, alors que Sonya escortait des humains, elle fut attaquée par des loup-garou et Lucian brava les interdit et alla à son secours. Viktor, pour en faire un exemple, le mit au cachot et le traita lui aussi comme un esclave, alors qu’il était pourtant son protégé. La captivité donne parfois des envies de révoltes…

Ils sont sérieux là ? Nous faire un film entier sur cette histoire alors qu’elle a été intégralement traitée auparavant ? Alors oui, difficile d’être surpris puisqu’on connaît à l’avance tout les rebondissements et aussi le final. Pourtant, le film se révèle être passionnant et très prenant grâce à une mise en scène efficace et des acteurs plutôt bons. Par contre, le passage de Selene à Sonya fait mal car Rhona Mitra, bien qu’ayant une plastique parfaite, est très loin d’avoir le talent et le charme de son aînée. De plus, les Lycans sont toujours aussi mal fait. Mais pour une fois, le scénario tient la route même si le film est inutile puisqu’il traite d’un sujet déjà évoqué en grandes largeurs. Mais d’un autre côté, c’est sans doute le meilleur volet de la saga. Le mieux serait encore de regarder le troisième film avant les deux premiers…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.