Drive

Drive
2011
Nicolas Winding Refn

Présent dans une quantité folle de festivals, dont les oscars et le césar du meilleur film étranger, le film a déjà remporté plusieurs prix dont celui de la palme de la meilleure mise en scène. L’intégralité de la presse a applaudi des deux mains cette production indépendante qui fit un surprenant et gigantesque 1,5 millions d’entrées en France. Son engouement est-il mérité ?

Comme le titre l’indique, le film parle d’un homme – et vu comme il est bavard dans le film on ne l’appellera que par des pronoms démonstratifs – dont le travail est de conduire. « Driver » (Ryan Gosling) est un mécanicien dans un garage automobile et fait de temps à autre cascadeur automobile le jour et chauffeur pour malfrats la nuit. Mais son quotidien va changer le jour où il rencontrera Irene (Carey Mulligan), sa voisine. Etant mère « célibataire » (en réalité elle attend le retour de son mari taulard), l’aide de Driver sera bien venue. Et malgré son manque de communications, ils se lieront d’amitié. Mais tout changea le jour où son mari sortit de prison, ramenant avec lui des dettes contractées durant son incarcération. Pour s’en sortir, il doit accepter de faire un braquage…

Au début, on croit à un « gentil » film dynamique sur un chauffeur hors-pair mystérieux qui tombe amoureux de sa voisine puis ensemble ils vivraient heureux, mais non. La suite n’est qu’une succession d’évènements inattendus en totale rupture avec le reste. C’est ça Drive, il ne fait jamais ce qu’on attend de lui : il censure certaines scènes et en montre des plus violentes et le personnage, d’ailleurs interprété brillamment par (Ryan Gosling), ne réagit jamais comme on pense mais peut quand même faire ce qui était prévu après. La fin en est l’exemple parfait : elle correspond à la moitié de ce qu’on pensait, l’autre étant déstabilisante car illogique et décevante. Par contre, côté ambiance c’est un sans fautes entre des musiques percutantes et une image soignée. Bref, un film qui ne fait rien comme tout le monde et cela donne un film surprenant bourré de suspense, ce qui est très bien, mais seulement la fin aurait mérité une autre alternative moins solitaire. Un OVNI cinématographique très bon mais déroutant.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.