Bienvenue à bord

Bienvenue à bord
2011
Eric Lavaine

Après la catastrophique Croisière, l’idée de reprendre la mer en laisserai plus d’un hésitant. Avoir une mauvaise idée c’est beaucoup mais en faire deux films, ça a de quoi laisser septique sur les capacités cérébrales des scénaristes. Mais ouvrons notre esprit et faisons confiance en Laurent Weil qui a fait l’éloge de ce film sur Virgin Radio. Après tout, on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise.

Isabelle (Valérie Lemercier) est amoureuse de son patron (Lionnel Astier), malheureusement marié, et ils entretiennent une relation clandestine depuis cinq ans. Ils devait d’ailleurs faire une croisière ensemble mais lui veut calmer le jeu et redevenir fidèle. Du coup, il annule leur croisière, pour la faire avec sa femme, et la licencie par la même occasion. Mais elle n’est pas du genre à se laisser faire et est bien décidée à lui pourrir sa vie en embauchant Rémy Pasquier (Franck Dubosc), un parfait abruti incapable, en tant qu’animateur. Et pour être sûr que tout se passe selon ses plans, elle montera à bord pour s’assurer que Rémy soit accueillis au mieux. Et effectivement, il mettra sa touche personnelle à la croisière, ce qui ne sera pas sans déplaire au capitaine (Gérard Darmon) qui voit là aussi un prédateur et concurrent pour sa coéquipière Margherita (Luisa Ranieri).

Il n’y a pas vraiment d’histoire mais juste un tableau de personnages intéressants qui se retrouvent mêlés autour de cette croisière qui ressemble à priori à un règlement de compte mais qui fini par évoluer en une renaissance. Comme promis dans la bande-annonce, le film repose sur un comique de situation terriblement efficace et bien rôdé. Frank Dubosc est absolument parfait et son naturel est époustouflant et rafraîchissant. Mais cette petite comédie sympathique va finalement évoluer en tellement plus. Petit à petit les masques tombent et la rancœur laisse place à l’amour et l’amitié. Rémy était là pour tout détruire et finalement il va tout reconstruire et chacun repartira l’esprit léger et le coeur endurci. Un film terriblement drôle, intelligent et avec un message beau et fort et une troupe d’acteur en grande forme. Voilà le genre de film qui nous redonne confiance en le cinéma français.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.