Les Trois Mousquetaires

Les Trois Mousquetaires
2011
Paul W.S. Anderson

Ouvrage majeur d’Alexandre Dumas, ou d’Auguste Maquet selon certaines rumeurs, fut l’objet de bon nombre d’adaptations que se soit au théâtre ou au cinéma. Mais quand les américains s’emparent du sujet, il y a de quoi avoir peur quand on se rappelle L’Homme au masque de fer qui, malgré ses qualités, massacrait allègrement notre histoire. Ce coup-ci, c’est Paul W.S. Anderson (Resident Evil) qui se charge de dépoussiérer l’oeuvre en tentant une approche plus moderne et dynamique.

Apparemment pas mal fidèle au livre, le film nous conte les aventures de D’Artagnan (Logan Lerman), jeune homme fougueux qui décide de partir de Gascogne pour aller sur Paris devenir mousquetaire au service de sa majesté. Mais à son arrivée, les choses ne sont pas comme il les espéraient : les trois mousquetaires, Athos (Matthew MacFadyen), Porthos (Ray Stevenson) et Aramis (Luke Evans) ne sont plus que des soldats déchus sans la moindre importance. Mais il se pourrai bien qu’ils reprennent du service : le Cardinal Richelieu (Christoph Waltz) et Milady (Milla Jovovich, dont son mari le réalisateur semble très fier vu comme il la met en valeur) complotent pour fomenter une révolution et prendre le pouvoir à Louis XIII en déclarant une guère opportuniste à l’encontre du Duc de Buckingham (Orlando Bloom).

Le contexte historique et l’histoire sont respectés et les amateurs du livre ne seront pas dépaysé. Mais le film n’est clairement pas pensé pour eux car il s’agit avant tout d’un bon gros film d’aventure à la Pirates des Caraïbes mêlé à une grosse touche d’action et de réflexion à la Sherlock Holmes dont le film ressemble beaucoup dans sa mise en scène explosive et son personnage d’Aramis très « Watson ». Mais plus qu’une réalisation excellente, une mise en scène spectaculaire (combats à l’épée fort et bateaux volants impressionnants) et une ambiance épique, le film peut compter sur une brochette d’acteurs très bons, notamment le prometteur Logan Lerman qui est fort sympathique, ainsi qu’un scénario plutôt bien ficelé. Sans faire preuve d’une originalité folle ni d’une intelligence particulière, le film est ce qui se fait de mieux en matière de blockbuster grand public. Que demander de plus ?

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.