Comme un chef

Comme un chef
2012
Daniel Cohen

Principale sortie made in France de la semaine, le film ressemblait à une grosse blague de produit commercial infect et sans saveur, contrairement aux plats présentés dans le film. Mais finalement, le film se montrera largement mieux que ce qu’on pouvait espérer.

L’histoire est, aux premiers abords, somme toute assez banale : Jacky Bonnot (Michaël Youn) est un grand cuisinier dans l’âme et a un talent fou. Le problème c’est que personne ne l’apprécie à sa juste valeur. De son côté, Alexandre Lagarde (Jean Reno), immense chef étoilé mondialement connu, est en panne d’inspiration et sombre peu à peu à tel point que le directeur de l’établissement (Julien Boisselier) cherche à le mettre aux arrêts. Puis finalement le destin mettra ces deux hommes sur le même chemin et peut être qu’ensemble ils régleront leurs problèmes respectifs ?

Certes, l’histoire est classique et son déroulement manque cruellement de rebondissements inattendus et son suspense frise le zéro. Mais pourtant, le film possède une puissance émotionnelle insoupçonnée grâce au talent surprenant de Michaël Youn qui surclasse largement le pourtant indémodable Jean Reno qui accuse une petite bouée. Les personnages du film ont une réelle profondeur et on y croit. De toute façon, la chose la plus importante dans une comédie, c’est de rire. Sans aller jusqu’à rire aux éclats, le film se montre spirituel et intelligent dans ses codes humoristiques et le résultat est plus que bon. Un petit film sympathique, bien interprété et qui met l’eau à la bouche !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.