Love, et autres drogues

Love, et autres drogues
2010
Edward Zwick

En l’espace d’un an, les Etats-Unis nous ont pondu trois fois le même scénario : deux adultes qui décident de se voir uniquement pour du sexe mais qui, au final, vont tomber amoureux. Le premier des trois fut celui-ci, suivit de près par le très faible Sex Friends puis enfin Sexe entre amis, apparemment meilleur. Néanmoins, le film apporte une touche historique à l’histoire.

En effet, le film est basé sur le livre Hard Sell: The Evolution of a Viagra Salesman de Jamie Reidy. L’histoire prend place en 1996 alors que Jamie Randall (Jake Gyllenhaal) se fait renvoyer de son job de vendeur pour avoir coucher avec la femme du patron. Il se voit alors obligé de bosser comme vendeur pour Pfizer, une industrie pharmaceutique. Mais sa mission d’implémentation d’un produit concurrentiel au Prozac est un bide : le docteur le plus influant de son affectation (Hank Azaria) a une alliance avec la concurrence. Par contre, à défaut de déchirer les ventes, Jamie va faire une rencontre bestiale et enivrante : Maggie Murdock (Anne Hathaway). Simple et directe, elle ne veut qu’une chose : un plan-cul.

Immédiatement, le film met en avant un atout précieux et rare : un héros charismatique et sympathique. Beau gosse, beau parleur et excellent vendeur. Les filles en baveront et les gars se diront : il a tout compris. Malgré le contexte historique du futur grand vendeur de viagra, le scénario est tout de même ultra classique et la romance n’a d’autre forme de profondeur que le charme et le charisme des acteurs. Heureusement pour eux, Jake Gyllenhaal a un talent certain et Anne Hathaway est magnifique, bien que son côté parkinson soit assez morose et pénalise le film plus que ce qu’il ne le rend émouvant. C’est là tout le problème du film : il avait tout de l’excellente comédie mais certains passages plus mélo-dramatiques ralentissent inutilement le film. Reste malgré tout un film divertissant porté par un duo efficace.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.