Chloé

Chloé
2010
Atom Egoyan

Quand les américains décident de faire un remake, le choix du film est parfois surprenant. Parmi tout nos immenses succès commerciaux et critiques, c’est le film Nathalie… qui eu droit à sa version made in USA. Choix qui laisse d’autant plus dubitatif que le film n’a fait que 551 774 entrées et que les retours étaient assez mauvais. Mais justement, peut-être s’agit d’une bonne idée mal exploitée ?

Comme pour la version française, le film met en avant une femme (Julianne Moore) qui suspecte son mari (Liam Neeson) de la tromper. Pour en avoir le cœur net, elle décide d’embaucher une escort girl (Amanda Seyfried) pour le charmer et ainsi tester sa réaction. Etant un homme et Chloé étant jeune, belle et charmante, il craque rapidement. Elle qui voulait le surprendre en flagrant délit d’adultère, elle va peut-être finalement regretter son choix.

C’était une évidence et ça se concrétise : le sujet ne vaut rien. En même temps, que pouvait-on espérer de tellement plus ? La partie enquête n’est pas des plus déplaisantes, l’alchimie s’installe et révèle un second tiers très charnel, principalement grâce à la classe de Julianne Moore et la beauté brutale de Amanda Seyfried. Et tout ça abouti par une énorme révélation complètement inattendue rajoutant un peu de piment et de folie. Donc forcément, pour un sujet aussi simpliste, le résultat est assez solide, d’autant que le casting est très bon. Mais difficile de tellement accrocher dans ce pseudo thriller-érotique qui souffre en plus d’un rythme mollasson.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.