No Limit

No Limit
2010
Gregor Jordan

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis sont plus que méfiant envers les étrangers. Si par mégarde un arabe ose porté une barbe, toutes les personnes croisant son chemin le dévisagent et se disant quel dangereux terroriste il est. L’armée a d’ailleurs une règle à leur encontre : ne jamais négocier avec un terroriste. Mais alors comment lui soutirer des réponses ?

Dans le film, le terroriste sera Steven Arthur Younger (Michael Sheen), un américain se faisant appelé Youssef et s’étant converti musulman. Et comme si ça ne suffisait pas, il a envoyé aux autorités une vidéo où il menace de faire exploser trois grandes villes des Etats-Unis à l’aide de bombes nucléaires de son invention, et ce le vendredi à 12h00. Ayant participé activement dans l’armée et étant soupçonné de vol d’ogives nucléaire à la Russie, sa menace est prise très au sérieux. N’ayant que quatre jours pour localiser et désamorcer les trois bombes, l’armée fait appel à l’agent Helen (Carrie-Anne Moss) du FBI et Henry Harold dit H (Samuel L. Jackson), un spécialiste de la torture. Steven / Youssef s’étant rendu, ils doivent le faire parler coûte que coûte pour sauver toutes ces vies qu’il menace.

Film à suspense, il nous plonge au cœur d’un bras de fer entre l’équipe d’investigation et ce mystérieux terroriste venu de son plein grès. Question à priori évidente, il a néanmoins une certaine ambiguïté sur l’efficacité des dits explosifs. Helen et H expérimentent sur lui la technique du bon flics et du mauvais flics, lui le torturant, elle le réconfortant. Mais comment croire à ce qu’il dit ? Le suspense est assez maîtrisé et cela donne du rythme au film mais il n’aura malheureusement pas l’honneur de nous surprendre : toutes les réponses sont les plus évidentes. Dommage… On se rattrapera un peu grâce au casting plutôt bon. L’idée de base n’étant pas extraordinaire, le résultat convient bien. Un petit divertissement optionnel.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *