Pour elle

Pour elle
2008
Fred Cavayé

Près de deux ans jour pour jour sortait en France le remake américain du film, Les Trois prochains jours. Brillant thriller à la structure irréprochable, haletant de suspense, bourré d’action et reposant sur un casting massif et engagé, le film avait porté l’idée très très loin. Et pourtant, malgré un bon accueil critique et la période des vacances de Noël, la version française n’avait pas flamboyé avec ses 623 286 entrées. Le support de départ était il alors si bon que ça ?

De base, les histoires sont assez similaires : Julien (Vincent Lindon) et Lisa (Diane Kruger) vivaient paisiblement avec leur fils, jusqu’au jour où les flics débarquèrent chez eux, arrêtant Lisa pour meurtre. – Dans cette version originale, le meurtre n’est pas expliqué et ne sera pas élucidé par le mari. – Jugée coupable, elle sera condamnée à 20 ans de prison (contre perpétuité aux USA). Face à une police incapable et la certitude de son innocence, Julien va « orchestrer » son évasion.

Ouche, sacrée douche froide ! Si la base des films sont quasi identiques, leurs conceptions sont totalement opposées. La première partie assez molle de préparation est ici près de deux fois plus longue, et pourtant le résultat est d’une pauvreté accablante ! Bien évidemment, les deux films s’axent autour d’un type ordinaire qui veut faire évader sa femme, mais cela ne l’empêche pas de réfléchir, normalement. Ici, l’évasion est opportuniste, improvisé, débile, facile et expédiée, à tel point que le suspense y est absent. Pire encore, les acteurs n’arrivent pas à rendre l’expérience intense en émotions, à cause en partie d’un manque de talent, mais aussi d’un manque de planification qui créait un stresse de chaque instant dans son remake. C’est un miracle d’avoir pu tirer un si bon film d’un support aussi bancal et mou.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.