Kung Fu Nanny

Kung Fu Nanny
2010
Brian Levant

Grande star du cinéma d’art martial, Jackie Chan a une sacrée filmographie à son actif. Le problème, c’est que les accidents comme Le Smoking ou Le Médaillon ne sont pas rares, la plupart de ses films tiennent d’ailleurs plus du nanar qu’autre chose…

Comme dans la quasi intégralité de ses films (et même sa série), Jackie Chan incarne ici un agent secret. Néanmoins, il est prêt à cesser ses activités à la CIA pour endosser le rôle de mari, et définitivement se caser. Mais les choses ne sont pas faciles avec les trois enfants de sa copine Gillian. Devant s’absenter pour son travail, elle lui confiera ses enfants, l’occasion de se rapprocher un peu. mais c’était sans compter sur le fait qu’un des enfants allait par erreur activer une mission secrète, permettant à son ennemi juré de le localiser.

Le principe du film est aussi débile qu’improbable : un agent secret qui se retrouve à faire le babysitteur. Bien évidemment, les enfants ne l’aiment pas au début, vient ensuite le vilain méchant russe, oh mon dieu on va tous mourir, en fait non, tu m’a caché la vérité donc je te quitte, finalement les enfants le trouvent cool, finalement la mère l’aime bien. Le mélange parfait entre clichés affligeants et histoire bateau. Les acteurs en font des caisses, parmi eux Billy Ray Cyrus, apparemment perdu, et la stéréotypie est poussée au max. Si au moins l’humour rattrapait le coup, mais seuls les plus jeunes auront la simplicité d’esprit requise pour en rire. Ça vole en rase-motte… En gros, tout est bidon dans ce film : du pur navet.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.