Scary Movie 3

Scary Movie 3
2003
David Zucker

Même si de Scary Movie 1 à 2 les recettes ont presque été divisées par deux (278 M$ Vs 141 M$), les profits ont été suffisant pour voir échouer sur nos écrans un troisième volet. Le massacre n’en fini plus… Dans le collimateur cette fois, Signes, The Ring, Matrix Reload et Les Autres.

Quelques années sont passées, et Cindy (Anna Faris) est devenue journaliste sur une chaîne où prévalent le sexe et le trash, brisant ses rêves de grande reportrice. Mais à la mort de sa meilleure amie, elle tombera sur une cassette maudite : quiconque la regarde succombera à la mort dans un délai de sept jours. Un scoop incroyable qui pourrait bien être lié aux apparitions d’extraterrestres, qui ont laissé leur marque dans bien des champs. Mais l’inconscience collective semble empêcher toute solution…

Deux blondasses cruchasses, un détournement facile. C’est reparti en aussi mauvais ? Pas sûr, un gag de chien qui marche, un « attack here » pas mal trouvé. Enfin bon, aussitôt dit et les dérives sexuels rappliquent avec une bonne dose de morve, repartant dans le scabreux habituel. Chaque petit passage marrant est noyé dans un flot de conneries, comme le magnifique bonnet du Ku Klux Klan et salut nazi dans une salle remplie de noirs, qui ne rattrapera pas le combat de rap affligeant. Mais mine de rien, on rit de temps à autre, comme avec la veillée, les trucs jetés depuis la voiture sur les passants, la vidéo sur les extraterrestres ou encore les divers comiques de répétition sur le fils adopté par Cindy. En plus, de par la plus grande popularité des films parodiés, les références sont plus évidentes et ont donc plus d’impact. M’enfin bon, si la pilule passe mieux, faut pas déconner, ça reste raz des pâquerettes et puéril à souhait. Mais ne pas trop s’ennuyer, ça reste un sacré progrès et les problèmes de narcolepsie se résorbent. Champagne !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.