Match retour

Match retour
2014
Peter Segal

Vous en rêviez et ils l’ont fait : un face-à-face d’anthologie entre les deux plus grandes légendes de la boxe, Rocky Vs Jake LaMotta (Raging Bull). Mais bien sûr, pour des questions de droits, il s’agira de boxeurs différents avec leurs propres histoires. Une idée saluée par les fans, très contents d’assister à une telle rencontre au sommet, mais peut être à cause d’une campagne trop discrète ou mal ciblée, les résultats furent très décevants, les recettes égalant tout juste le budget.

Dans les années 80, deux boxeurs se partageaient la gloire : Razor (Sylvester Stallone) et The Kid (Robert De Niro). Mais les choses ont mal tourné quand The Kid fit un enfant avec la femme de Razor (Kim Basinger) et leurs carrières ont brutalement prit fin. Et après trois décennies, Razor n’est plus qu’un pauvre ouvrier au chômage, tandis que The Kid gère une bicoque minable. Alors quand Dente (Kevin Hart) leur proposa de remonter sur le ring, l’opportunité parue vraiment miraculeuse, mais les plaies du passé sont toujours profondes et la rancune tenace.

Difficile de ne pas se montrer enthousiaste face à un projet aussi prometteur. Sans aucun doute les deux plus grands films de tous les temps sur ce sport, Rocky et Raging Bull ont été un tournant majeur dans la carrière de leurs acteurs, et les voir renfiler leurs gants et endosser une fois de plus le rôle d’un boxeur, il y a de quoi se montrer joyeusement nostalgique. Les clins d’œils sont d’ailleurs nombreux et agrémentent une histoire très drôle. Il y a bien sûr le drame passé et quelques problèmes qui resurgiront, amenant ainsi une certaine profondeur émotionnelle, mais la grosse partie du film consiste à préparer le match retour entre Razor et The Kid, incluant un certain nombre de passages médiatiques en vu de créer le buzz, et c’est tout simplement jubilatoire. Deux papys en mode « règlement de compte », ça vaut son pesant d’or. Pour une fois le film fait exactement ce qu’on attend de lui et la réunion des deux légendes du cinéma est aussi mythique qu’on pouvait espérer. Un film qu’on attendait pas forcément mais qui fait plaisir.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.