Imogene

Imogene
2013
Shari Springer Berman, Robert Pulcini

Quand un film ne trouve pas de distributeur, c’est rarement bon signe. Et ici, il aura fallut deux ans au film pour se frayer un chemin vers les salles, pour au final se planter dans les grandes largeurs. Autre signe qui ne trompe pas : bien qu’indépendant, le film n’a pas eu sa place au festival de Sundance, et rare sont les bons films indés à ne pas s’y être fait remarqué.

Depuis l’immense succès de Sweet Home Alabama, pourtant assez mauvais, nombreux sont les films à s’inspirer de ce modèle de comédie, axé sur un retour aux sources, de la ville étouffante à la campagne chaleureuse. Ce coup-ci, c’est une certaine Imogene (Kristen Wiig) qui va en faire les frais, obligée de retourner vivre chez son horrible mère (Annette Bening), son psychopathe de mari (Matt Dillon) et son demeuré de frère, tout ça à cause d’une malencontreuse série d’incidents. Elle ne jure que par New-York, et retourner là bas est la pire punition possible au monde.

Mais merde, un peu de décence ! Tout le film tourne autour d’humiliations, de déballages de vie en publique, le tout sans le moindre soupçon de gêne, comme si le monde entier n’était là que pour être le témoin de leurs vies. Un égoïsme profond qui ôte beaucoup de crédibilité au film, dans l’unique but de provoquer des rires forcés à outrance, usant de rouages archaïques qui nous fatiguent. Les acteurs en font donc des caisses, spécialement le frère trisomique, véritable incitation au meurtre. Seul aspect du film qui trouve grâce à nos yeux : le côté comédie-romantique, encore une fois pas original pour un sous, mais on y croit à peu près et c’est donc la seule chose qui ne sonne pas complètement faux. Deux trois gags pour sourire, c’est trop peu, et l’aspect dramatique est totalement foiré. Au mieux vous vous ferez chier, à condition de supporter les gens qui se donnent en spectacle.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.