Dangerous People

Dangerous People
2015
Henrik Ruben Genz

Après l’énorme succès planétaire d’Intouchables, Omar Sy était parti à la conquête du monde, et depuis il ne cesse de multiplier les rôles dans les plus gros blockbusters, mais ses rôles tiennent plus du caméo qu’autre chose. Vendu comme son premier grand rôle de composition, incarnant un méchant dealer, le film devait sortir il y a de ça un an, ce qu’il fit progressivement dans l’anonymat le plus total dans de petits pays, et débarque enfin chez nous, mais seulement en DVD, ce qui n’est en rien rassurant.

Parfois on croit que tout joue contre nous, alors qu’en fait la chance était juste sous nos pieds. Après avoir connu la faillite en Amérique, Tom (James Franco) et Anna (Kate Hudson) pensaient refaire leur vie en Angleterre dans la maison familiale récemment héritée, mais entre des travaux qui n’en finissent pas et des fins de mois douloureux, sans compter une fécondation qui se fait attendre. Et pourtant, sous leurs pieds, ils vont retrouver dans la cave qu’ils louent le corps inanimé du locataire, de même qu’un sac rempli de billets. Une aubaine qui arrive à point nommer, mais sans compter la culpabilité d’utiliser de l’argent sorti d’on ne sait où, le couple devra aussi passer entre les mailles de la police (Tom Wilkinson), qui semble particulièrement intéressée par l’affaire.

Mon Dieu que c’est convenu comme histoire ! Un couple endetté, il trouve de l’argent, hésite comme des demeurés à s’en servir alors que pas une personne dotée d’un cerveau ne se poserait la question de si c’est bien et foutrait le camp avec le butin dans la seconde, a les pétoches face aux flics alors que bien évidemment il faudrait plus s’inquiéter de ceux à qui le macchabée a dérobé l’oseille. Toutes les situations sont éculées à outrance, de la guerre des gangs à la police corrompue, et pas une scène, pas une idée ne viendra apporter une once d’originalité. C’en est désespérant… Mais au moins le film le fait-il bien ? Le casting est là, le charisme et la conviction pas tellement, et rien au niveau de l’écriture ou de la mise en scène ne sort du lot, se noyant dans sa banalité. On ne peut pas dire que le film est mal fait ou totalement inintéressant, mais n’apportant rien de nouveau ou de fort, il est tout simplement inutile.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.