Dark Skies

Dark Skies
2013
Scott Charles Stewart

Ils sont parmi nous, c’est une certitude pour un grand nombre de personnes. Le monde a vécu des faits réels traumatisants comme avec Phénomènes Paranormaux relatant le cauchemar d’un village du Canada où le simple souvenir d’une nuit a brisé la colonne vertébrale d’un homme, le corps en pleine lévitation (avec archives vidéos de l’époque). Des témoignages multiples et même une allocution officielle du premier ministre canadien (pays il est vrai particulièrement touché) font état d’un contact établit depuis longtemps. Mais pour ce film, retour à la fiction.

C’est la crise, la récession est dans tous les esprits, et la famille Barrett vie des instants difficiles avec le mari au chômage et la femme qui peine à vendre des maisons. Mais tout ceci ne leur apparaîtra bientôt que comme un détail bien moindre. Tout commença par des objets retrouvés à une mauvaise place, des portes qui s’ouvrent sans effractions, une alarme qui se déclenche toute seule. Puis très vite, des phénomènes inexplicables vont s’abattre sur eux, n’augurant rien de bon…

Çà n’était pas la peine de le préciser, quelques minutes de film suffisent à s’en rendre compte : les tentent pensantes du film ne sont autre que les producteurs de Paranormal Activity (à ne pas confondre avec le film préalablement mentionné). En fait, sur les 90 minutes du film, les 60 premières pourraient sortir tout droit de cette saga, tant le rapport avec les extraterrestres est interchangeable avec celui des esprits frappeurs. On retrouve la même recette avec une famille normale et sympathique, sur le style de la comédie avec des parents qui s’aiment, un ado frustré et un petit garçon terrifiant. De même, on retrouvera cette montée progressive des manifestations étrangères et du suspense, globalement assez réussi et flippant. Les caméras cachées sont elles aussi de retour, offrant le même passage clef du « oh mon dieu ! ». Puis vient la fin avec ses extraterrestres tout juste montrés mais particulièrement angoissants, histoire de nous rappeler que c’est une œuvre originale. Et ils font bien, car cette distinction n’est pas tellement exploitée. L’équipe du film est très professionnelle et leur efficacité n’est plus à démontrer, mais il faudrait songer à plus d’originalité.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.