Suspect

Suspect
2013
Scott Walker

Inspiré d’une histoire vraie, ce thriller au casting cinq étoiles et pourtant jamais sorti en salle nous envoie sur les traces de Robert Hansen (John Cusack), l’un des plus dangereux meurtrier de ces dernières années. Responsable d’une vingtaine de meurtres dans les 70 et 80 de jeunes filles, généralement des prostituées, Robert était pourtant respecté de tous, avait une femme et des enfants. Seulement voilà : sa dernière victime en date, Cindy Paulson (Vanessa Hudgens), a réussi à s’échapper et a témoigné contre lui. Mais faute de preuves, impossible de l’écrouer. Fraîchement promu à la tête de l’affaire, le sergent Jack Halcombe (Nicolas Cage) a bien l’intention de faire tomber ce psychopathe dont des dizaines d’affaires pourraient correspondre au mode opératoire que Robert avait utilisé dans une vieille histoire où il avait été jugé coupable dans sa jeunesse. Mais face à un assassin qui a réussi à passer à travers les mailles du filet pendant autant d’années, l’acharnement ne sera pas suffisant…

Estampiller un film « tiré d’une histoire vraie » fait toujours son petit effet, mais s’en vient alors un problème logique : comment sait-on que c’est une histoire vraie ? Il n’y a alors pas deux solutions : l’identité du meurtrier à été percée. Alors à quoi bon jouer la fausse carte du suspense ? Ainsi, le film dévoile d’emblée Robert Hansen comme le responsable de toute ces disparitions. Erreur ! Grossière erreur ! Oui, forcément quelqu’un sera acculé, arrêté ou tout du moins dévoilé par une quelconque preuve irréfutable, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas créer un suspens jusqu’à la fin autour du responsable ! Finalement il y aura bien quelques esquisses de mystères scénaristiques comme le devenir de l’unique témoin, Cindy, ou bien l’aboutissement de l’enquête et la façon dont tout prendra fin. Bonne surprise de ce côté là : la petite pirouette est appréciable. Un thriller plutôt bien ficelé donc, et même si en dehors des jolis plans aériens la réalisation déçoit, on saluera le défilé d’acteurs prestigieux avec en plus des trois grands principaux les participations de Radha Mitchell (Silent Hill et Pitch Black) et Dean Norris (Breaking Bad).

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.