The Baby

The Baby
2014
Matt Bettinelli-Olpin, Tyler Gillett

Oui, il y a eu depuis Blair Witch une révolution du found footing, principe qui consiste à faire un film se basant sur des gens qui filment. Cela permet de rendre l’histoire plus « réaliste » et surtout de réduire drastiquement le budget. Il y a eu Paranormal Activity pour le cinéma d’horreur et Chronicle, transposant le concept à la SF. Mais aujourd’hui ce procédé se multiplie avec facilité, et les projets y ayant recours font de moins en moins preuve d’originalité.

Pour le petit pitch qui sert à plagier Paranormal Activity, on se contentera ici d’un couple, fraîchement marié, qui est parti en lune de miel en république dominicaine. Sur place, alpagué par un chauffeur de taxi, le couple va se retrouver embarqué dans une cérémonie sataniste aussitôt oubliée le lendemain. Quelques semaines plus tard, ils se réjouirent de l’arrivée d’un heureux événement. Mais pauvres fous : la conception est l’œuvre du diable ! Jour après jour, des phénomènes étranges vont se multiplier…

Alerte overdose ! Il suffit les caméras embarquées, les caméras de surveillance et autres stratagèmes usés jusqu’à la moelle ! Il n’y a aucune logique, aucun intérêt à adopter ce modèle, du moins en s’en servant pour un racolage si flagrant. Cachez ce billet que je ne saurai accepter ! Et puis de toute façon, si seulement ça représentait le seul problème du film… En effet, il met un temps improbable à dessiner son histoire pour si peu de résultat. Il faudra attendre le dernier quart pour avoir droit à quelques manifestations intéressantes, mais la finesse de l’art de la peur est décidément bien loin. On ne notera pas non plus de fin tonitruante, les dernières séquences, toujours aussi stupides, pâtiront plus que n’importe quel autre passage de l’utilisation catastrophique des caméras. Avec le Dernier Exorcisme, ce genre de daube a tendance à se multiplier et les perles horrifiques se font de plus en plus rares…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.